Repenser les blocs d'équilibre pour les voyageurs

Heidi est une impressionant professeure de yoga et acroyoga. On s'est rencontré parce qu'on partage une passion commune pour la highline. Mais restons concentrés ! Heidi planifiait un voyage autour du monde pour enseigner le yoga et l'acroyoga et elle m'a dit qu'elle voulait fabriquer des blocs d'équilibre. J'adore quand les gens m'approchent avec une idée et qu'on collabore pour lui donner vie. Le but cette fois-ci était de minimiser l'espace et le poids sans pour autant compromettre l'utilisation. Et si vous les aimez, vous pouvez avoir les votres dans la boutique.

Un bloc solide, léger et fonctionnel

La plupart des blocs d'équilibre sur le marché sont fait en bois massif ou plywood. C'est très bien mais lourd, avec environ 500g par bloc. Quand on voyage avec 4 comme Heidi le fait, c'est 2kg de plus dans les valises ! Il existent des blois plus léger mais pas aussi résitants.

L'idée de faire un bloc creux est venue très rapidement pour sauver en bois et donc en poids. Le défi d'un bloc creux par contre, c'est de le rendre assez solide pour supporter une utilisation intensive ; les blocs sont souvent malmenés et après tout, on met tout notre poids dessus.

Vue des épaisseurs de contreplaqués 3/8 et 1/4.

Je me suis tourné vers mon bien aimé contreplaqué de merisier russe. A épaisseur égale, le contreplaqué offre une résistance bien supérieure au bois massif tout en étant plus facile à travailler. Le contreplaqué existe en différentes épaisseurs et après quelques tests, une épaisseur de 3/8" donne un bloc d'environ 290g et une épaisseur de 1/4" un bloc d'environ 180g. Je ne pense pas que ca soit une bonne idée d'aller plus fin sans compromettre la résistance, 1/4" est juste la bonne solution.

Le bloc est fait de 6 morceaux avec une rainure de la moitié de l'épaisseur du contreplaqué sur toute le tour. Les faces se combinent comme un puzzle pour faire une boite. Et je dois dire qu'il y a quelque chose de très satisfaisant de voir ce petit puzzle prendre forme dans l'espace.

Une fois collé, c'est un assemblage très solide. Même quand j'ai testé la resistance en sautant dessus, le bloc n'a pas bronché. La rainure augment la surface de collage et renforce les jointures. Et cerise sur la gâteau, comme toutes les faces sont similaires, quand les angles sont arrondis, on dirait que le bloc est en fait assemblé avec des angles à 45 degrés... ou quand la fonction rencontre l'esthétisme !

Un boite creuse pourrait susciter la curiosité des douaniers, même s'ils peuvent le passer au scanner. Alors pourquoi ne pas rendre leur travail plus facile en leur laissant regarder dedans ? Pourquoi ne pas ajouter un trou en-dessous ? Ca permettrait même d'utiliser l'espace interne pour stocker des affaires.

Le plan des faces.

La fabrication

La fabrication d'objets en série nécessite du temps pour callibrer les machines et s'assurer que tout fonctionne correctement. Mais après cette étape, c'est principalement coupe après coupe après coupe :

Une fois les pièces coupées, elles sont collées, sablées et huilées. Les images ci-dessous vous donnerons une bonne idée des étapes :

Si vous voulez les votres, ils sont disponnibles dans la boutique.

Vous aimez ce que vous voyez ou avez une idée de projet ? Contactez moi

Thank you for your subscription, a confirmation email was sent to you!
An error occured. Please try again later.